• Accueil
  • > Archives pour janvier 2008

La maison de qui ?

Posté par beijing le 25 janvier 2008

img2639.jpg

Un lieu plein de charme, accolé à une petite librairie, pas loin de Wanfujing.

Vous devinez ?

Publié dans LIRE | Pas de Commentaire »

The Place, tendance livres

Posté par beijing le 25 janvier 2008

The Place, pas seulement une galerie marchande géante avec son long écran suspendu ( le plus long du monde ) c’est aussi deux petits lieux pour le livre. Nichés dans le bâtiment nord ( Trends Tower ), le premier est classique : une librairie de livres en anglais. Au second étage ( nord-est ) un espace détonnant : Trends Lounge ! Autant libraire que lounge ou vice-versa.

Des revues en chinois, une belle sélection de livres en chinois et en anglais, de beaux objets et un bar au design trés tendance. Livres, calme et mode à volonté !
Ouvert tous les jours de 10 à 22 heures.

Trends Building

9 Guanghua Road

Chaoyang District

Publié dans LIRE | Pas de Commentaire »

Ecole d’est, école d’ouest

Posté par beijing le 25 janvier 2008

Le CCC propose un débat sur les différences entre les système éducatif chinois et occidentaux. L’occasion de cerner leurs avantages et inconvénients respectifs.

Enseignants, parents, élèves sont invités à apporter leur témoignage. Le mercredi 20 février de 19h30 à 21h.

En anglais, 30 RMB

au CCC

Nord du parc de Chaoyang.

Réserver en ligne ou par tél :

86-10-6432-9341

86-10-6432-1041

Publié dans CONFERENCES | Pas de Commentaire »

Les enfants de Feng Zikai

Posté par beijing le 23 janvier 2008

Tout le monde connaît les crevettes de QI Baishi, les chevaux de Xu Beihong, on connaît moins les enfants de Feng Zikai (丰子恺).

Feng Zikai naît en 1898 dans la province du Zhejiang. Très vite, il a dix-sept ans, sous la houlette de deux de ses maîtres il choisit la voie des arts. Installé à Shanghai, au début des années vingt, où il enseigne le dessin et la musique, il commence à publié ses oeuvres.

Le terme manhua (漫画) sera pour la première fois utilisé dans un hebdomadaire de Shanghai pour désigner les dessins de Feng Zikai. Les manhua sont de l’aveu même de l’auteur des dessins d’humeur, des dessins sur le vif. Et bien souvent, le dessinateur n’a pas à aller très loin pour chercher ses modèles, ses propres enfants en sont de tout trouvés.

C’est toute la simplicité, la pureté de l’enfance que Feng Zikai saisit dans ses dessins. Prenons, par exemple, celui où un petit garçon a ouvert les tiroirs du bureau paternel de façon à obtenir une sorte d’escabeau pour accéder aux pommes inaccessibles. Un autre, où deux éventails de feuille se transforment en bicyclette. Enfin, celui où un jeune garçon oppose une fragile ombrelle à la gueule, peut-être pas si menaçante, d’un chien.

Feng Zikai dessinera autre chose que l’enfance, il s’intéressera aux faits de société, il illustrera des nouvelles, comme par exemple celles de Lu Xun : 药,孔乙己 … Cependant, il semble que seul l’enfant lui ait donné l’occasion de démontrer que quelques traits suffisent.

Il est très facile de se procurer les oeuvres de Feng Zikai, toutes les librairies de Pékin ont dans leurs rayonnages consacrés aux arts plastiques au moins un ouvrage du maître de l’enfance.

 

 

 

 

Publié dans LIRE | Pas de Commentaire »

Les trésors des Grottes de Dunhuang

Posté par beijing le 20 janvier 2008

 En ce moment au musée du Meishuguan (美术馆) jusqu’à la mi-mars .  Autrement appelées les Grottes des mille Bouddhas, les grottes de Dunhuang abritent les sanctuaires  rupestres de Mogao et de Yunlin, en marge du désert du Gobi, dans la province du Gansu. Célèbres pour leurs peintures murales et leurs statues qui représentent un millénaire d’art bouddhique. La production s’étale de la dynastie des Qin antérieurs en 366 jusqu’à celle des Yuan au 14ème siècle, époque où le site fut abandonné. Témoignage inestimable des coutumes et de la vie sociale des Chinois anciens, les 45000m2 de fresques et les innombrables sculptures nous déroulent la variété de cette société féodale qui fut loin d’être monolithique. A défaut de vous rendre dans le Gansu, ne manquez pas l’exposition présentée au musée des beaux arts de Pékin : reproductions éclectiques qui plongent le visiteur dans l’ambiance tamisée des grottes pour un voyage millénaire au fil des salles. 

En passant : ne pas hésiter à vous rendre au troisième étage où sont exposées à l’occasion du nouvel an chinois les peintures célébrant traditionnellement cet événement : les rondeurs des bambins souriants et colorés, les scènes de la vie rurale, les ouvriers modèles des temps les plus glorieux du communisme et l’hyperréalisme de certains visages ne vous laisseront pas muets…j’ai un petit faible pour les regards foudroyants des gardiens des portes …  à vous de juger!  Dong

   

Publié dans EXPOS | Pas de Commentaire »

Etre photographe à Pékin

Posté par beijing le 19 janvier 2008

Rencontre avec des photographes professionnels au Bookworm, mardi 22 janvier à 19h3o

 Parmi eux Oak Taylor Smith, photographe d’art et Nick Otto and Gilles Sabrie  photographes-reporter, présenteront les différents aspects de leur travaux à Pékin.

 C’est  au Bookworm, c’est gratuit et c’est en anglais. 

Publié dans CONFERENCES | Pas de Commentaire »

CCF lectures à la médiathèque

Posté par beijing le 19 janvier 2008

 La médiathèque du CCF propose tous les mois des lectures et des échanges autout de la littérature française. L’occasion de découvrir de nouveaux titres ou de faire partager ses propres découvertes. 

Notez bien les deux prochaines dates de ce « book club » à la française :

Mardi 22 février à 18h45

Mardi 19 février à 18h45 à la médiathèque 

Sur le même principe des lectures pour enfants on lieu le samedi.

Samedi 26 janvier  à 16h (2 à 5 ans)  16h30( 6 à 11 ans) 

Samedi 16 février   10h45 ( 2 à 5 ans)  11h15 ( 6 à 11 ans)

 

 

Publié dans CONFERENCES | Pas de Commentaire »

Danse du vent

Posté par beijing le 17 janvier 2008

Le 26 janvier, Liu Bin’s See, chorégraphe et danseur au LDTX propose une nouvelle création : See and Whispering Wind. Un spectacle de danse contemporaine et un hommage au vent qui s’annonce de grande qualité.

Beijing Haidian Theatre; le 26 janvier à 19h30Prix : 100 RMB

Haidan Theatre :  28 Zhongguancun Dajie, Haidan District 

Rappelons que  Beijing LDTX Modern Dance Company est la première compagnie de danse privée chinoise, avec Willy Tsao comme  directeur artistique.
 

 

Publié dans DANSE | Pas de Commentaire »

A Pékin le cinéma a son musée

Posté par beijing le 16 janvier 2008

Depuis 2007, Pékin a son musée du cinéma national : le Musée du cinéma chinois (中国电影博物官). Le lieu en soit vaut le détour. Vu de l’extérieur ce sont deux gros cubes imbriqués, l’un gris, l’autre noir. A l’intérieur, le hall d’entrée vaste comme une gare centrale donne accès, à droite aux six salles de cinéma, à gauche aux salles d’exposition.

Intéressons-nous à la partie musée. Une salle circulaire haute de plusieurs dizaines de mètres ouvre sur les trois niveaux d’exposition. Tendu de toile, ce puits gigantesque change de couleur à intervalles réguliers. Le niveau un étant réservé aux boutiques et à la restauration, passons à l’étage supérieur. On trouvera là l’histoire universelle du cinéma : de la lanterne magique à la projection fondatrice des frères Lumière en 1895. Puis est présentée l’arrivée du cinéma en Chine et son développement jusqu’à l’avènement de la Chine Nouvelle.

Le troisième niveau est consacré au cinéma chinois du XX° siècle. Les parties peut-être les plus intéressantes sont celles qui exposent le cinéma des années 80 (extraits diffusés du Vieux puits, du Village aux hibiscus, Yige he bage), le dessin animé (Les Trois Bonzes, Petite Grenouille cherche sa maman on pense à QI Baishi), le cinéma de Hong Kong. Pour le reste, cela peut paraître un peu touffu.

Le quatrième étage, réservé à la technique cinématographique, présente peut-être moins d’intérêt. Les salles Effets spéciaux et Prise de vue méritent quand même d’être parcourues.

Qui s’intéresse au cinéma, et au cinéma chinois en particulier, passera des heures dans ce musée agréable auquel on pourrait reprocher, cependant, de négliger le plus souvent un bilinguisme indispensable aujourd’hui.

Pratique : – situation : prendre la voie rapide qui mène à l’aéroport international, puis, arrivé au cinquième périphérique, sortir à droite pour trouver la route Nangao lu un panneau indique ensuite la direction du musée.

- ouverture : tous les jours sauf le lundi, de 9 h à 16h 30

- tarifs : 20 yuan pour les adultes, demi-tarif : 10 yuan

 

 

Publié dans CINEMA | Pas de Commentaire »

UCCA gratuit le jeudi

Posté par beijing le 14 janvier 2008

A partir de ce lundi 14 janvier, l’UCCA, Ullens Center for Contemporary Art , Centre d’Art contemporain du collectionneur Guy Ullens, le premier musée privé consacré à l’art moderne qui a ouvert ses portes dans le quartier de Dashanzi en novembre dernier, allonge ses horaires d’une heure le soir :
- Il sera ouvert tous les jours de 10 heures à 19 heures sauf le lundi.
- Et le jeudi toutes les entrées sont gratuites !

La première exposition « 85 NEW WAVE » qui propose une rétrospective de l’art contemporain chinois se poursuit jusqu’au 17 février 2008.

798 Art District, No.4 Jiuxianqiao Lu, P.O. Box 8503, Chaoyang District, Beijing, P.R.China, 100015
En savoir plus : site de
l’UCCA

Publié dans EXPOS | Pas de Commentaire »

12
 

High-TecK™ |
jean's blog |
Agrocarburants, un réel inv... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Salles la Source - le lien -
| découvrir la nouvelle
| des sujets et des opinions