Les Anges Gardiens du Temple des Nuages blancs

Posté par beijing le 13 mars 2008

A Pékin, le Temple taoïste des Nuages blancs cache une salle qu’il ne faut pas manquer. Pour la trouver, délaissez le parcours habituel, laissez aller les essaims de touristes. Prenez vers le nord-ouest, traversez de petites cours habitées par l’une de ces multiples divinités du taoïsme. Vous arriverez à une cour plus vaste où s’ouvre une salle renfermant les soixante Benmingshen (本命神).

Depuis l’époque des Zhou, les Chinois utilisent un cycle sexagésimal pour désigner les années. Cette manière de compter combine les dix Troncs Célestes avec les douze Rameaux Terrestres. Or, pour retrouver la première combinaison (jia-zi) il faut assembler cinq fois les douze rameaux aux dix troncs. A chacune de ces soixante combinaisons est associé un général mythique. Les statuts de ces guerriers protecteurs, solennels, se coudoient dans l’ombre de la salle où plane une douce odeur d’encens. Cherchez votre année de naissance sur la plaquette placée devant chaque Benmingshen (les années du calendrier grégorien permettent de s’y retrouver) et vous ferez la connaissance de celui qui veille sur vous.

Le Temple taoïste des Nuages blancs est situé Baiyun lu, près de Fuxingmenwai, dans le district de Xicheng. Le ticket d’entrée coûte dix yuan.

Laisser un commentaire

 

High-TecK™ |
jean's blog |
Agrocarburants, un réel inv... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Salles la Source - le lien -
| découvrir la nouvelle
| des sujets et des opinions